Tout salarié peut être concerné, quel que soit son domaine d’activité ou sa fonction. Chaque individu peut réagir différemment à une même situation de stress.

PRINCIPAUX RISQUES POUR VOTRE SANTÉ

Effets immédiats :

  • Baisse de perception du danger
  • Euphorie, agressivité, violence
  • Baisse de l’attention
  • Perte de connaissance pouvant aller jusqu’au coma
  • Comportement inadapté

Risques liés aux effets à moyen et long terme :

  • Cancers : bouche, gorge, œsophage, foie, sein
  • Cirrhoses du foie, pancréatites
  • Maladies cardio-vasculaires dont l’hypertension artérielle
  • Maladies du système nerveux (atteinte de la mémoire, névrites…)
  • Troubles psychiques (anxiété, irritabilité, insomnie, dépression)

CONSEILS DE PRÉVENTION

Ne pas consommer de boisson alcoolisée si :

  • Vous avez moins de 16 ans
  • Vous avez un projet de grossesse ou vous êtes enceinte (risque de malformations) ou vous allaitez
  • Vous conduisez des véhicules, des machines dangereuses ou vous occupez un poste de sécurité
  • Vous avez une maladie chronique (épilepsie, hépatite,…)
  • Vous prenez certains médicaments

Consommation régulière :

Pour les femmes : 2 verres par jour (avec 0 verre 1 J/sem)

Pour les hommes : 3 verres par jour (avec 0 verre 1 J/sem)

si consommation occasionnelle : 4 verres maximum

Tous les alcools représentent le même danger. Il y a la même quantité d’alcool dans un demi de bière, une coupe de champagne, un verre de vin, un verre de pastis… La conduite d’engins requiert une vigilance maximale La femme enceinte ne doit pas boire d’alcool Effets immédiats :

  • Baisse de perception du danger :   Euphorie, agressivité, violence
  • Baisse de l’attention
  • Perte de connaissance pouvant aller jusqu’au coma
  • Comportement inadapté Risques liés aux effets à moyen et long terme : Cancers : bouche, gorge, œsophage, foie, sein
  • Cirrhoses du foie, pancréatites
  • Maladies cardio-vasculaires dont l’hypertension artérielle
  • Maladies du système nerveux (atteinte de la mémoire, névrites…)
  • Troubles psychiques (anxiété, irritabilité, insomnie, dépression)

Avec un taux d’alcoolémie supérieur à 0,5 g/l dans le sang, le risque d’accident mortel sur la route est multiplié par 2. Rien ne peut accélérer le travail d’élimination de l’alcool par le foie ni l’effort physique, ni l’absorption d’aliment. Ajouter de l’eau, de la glace ou du jus de fruit n’atténue en rien les effets de l’alcool. Un verre s’avale en quelques secondes et il faut 90 minutes pour l’éliminer…

  • Il est interdit de laisser entrer ou séjourner dans les lieux de travail des personnes en état d’ivresse (Code du travail R. 4228-21).
  • Toute consommation d’alcool peut être interdite au sein de l’entreprise par le règlement intérieur.
  • Il peut être fait, sous certaines conditions, usage d’alcootest pour les postes de sécurité.
  • La mise en danger d’autrui (le fait d’exposer une personne à un risque de mort ou de blessure par violation d’une obligation de sécurité) constitue un délit (Code pénal Art. 223-1, livre II).
  • Chaque salarié peut rencontrer son médecin du travail ou l’Infirmier en Santé au Travail pour parler de sa consommation d’alcool et des répercussions sur sa santé. Chaque employeur peut solliciter son médecin du travail pour une suspicion de problème d’alcool avec un de ses salariés.

TESTEZ-VOUS :

Pour en savoir plus

http://www.alcool-info-service.fr/
Vous pouvez joindre Alcool info service au 0980 980 930 de 8h à 2h – appel non surtaxé

Réalisation : Mars 2017 MarkediA – 01 34 24 31 46 Comité de rédaction : Docteur Christine Derouet, Docteur Brigitte Gagnant, Docteur Gérald Demortière, Mélodie Frère Kerzhero, Elsa Marguerite, Thomas Limousin Crédit photos : Fotolia.com / AMETIF Santé au Travail