01 Mar 2021

Déploiement de la vaccination COVID par l’AMETIF Santé au Travail

Conformément aux dernières recommandations du Ministère du travail, l’AMETIF ST est engagée au déploiement progressif de la vaccination anticovid au bénéfice de ses adhérents.

Votre service de santé au travail a désormais la possibilité d’administrer le vaccin AstraZeneca aux salariés de 50 à 64 ans inclus, porteurs de comorbidités (voir la liste ci-dessous).
Nous vous invitons à porter à la connaissance de vos salariés l’intégralité de ces informations.
Dans le strict respect du secret médical, les salariés concernés pourront demander une visite occasionnelle auprès du médecin du travail.

 

01 34 25 46 60
vaccination.covid@ametif.org
Les vaccinations se dérouleront  sur rendez-vous dans le
centre de Persan à partir du 11 mars 2021 

 

Il convient de souligner que le déploiement de la campagne est tributaire du stock limité de vaccins octroyé à l’AMETIF ST. Les plages de rendez-vous ouvriront en fonction du nombre de doses disponibles.

Le dispositif de l’AMETIF ST sera adapté dans les semaines qui viennent au fur et à mesure de l’évolution de la stratégie vaccinale nationale et de la disponibilité des vaccins. Nous vous tiendrons informés des évolutions.

Liste des comorbidités concernées :

  • pathologies cardio-vasculaires : hypertension artérielle (HTA) compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), antécédent d’accident vasculaire cérébral, antécédent de coronaropathie, antécédent de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
  • diabète non équilibré ou compliqué ;
  • pathologies respiratoires chroniques susceptibles de décompenser lors d’une infection virale : broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d’apnées du sommeil, mucoviscidose notamment ;
  • obésité avec indice de masse corporelle (IMC) ≥ 30 ;
  • cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
  • cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
  • immunodépression congénitale ou acquise ;
  • syndrome drépanocytaire majeur ou antécédent de splénectomie ;
  • maladies du motoneurone, myasthénie grave, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, paralysie cérébrale, quadriplégie ou hémiplégie, tumeur maligne primitive cérébrale, maladie cérébelleuse progressive.
  • cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
  • personnes transplantées d’organes solides ;
  • personnes transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ; certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste établie par les filières de santé des maladies rares) ;
  • trisomie 21.